Page d'accueil Actualites Echec du film The Gambler

Le remake du film The Gambler est un échec

20 Avril 2015

The Gambler était parti pour être le film à succès d'un réalisateur parmi les plus talentueux. Toutefois, comme la plupart des films réalisés de nos jours, celui-ci a été produit par The Machine. Le film a été élaboré par des personnels qualifiés et d'éminents directeurs de casting, alors que le script a fait le tour des meilleurs réalisateurs, notamment Scorsese qui a passé le temps à le développer avec son scénariste William Monahan, auteur de « Les infiltrés ». Il abandonna le projet, et plus tard, Rupert Wyatt, le réalisateur de l'excellent film « La Planète des singes : Les origines », en reprit les rênes.

Le film relate l'histoire de Mark Wahlberg, un professeur de littérature, qui de jour enseigne Shakespeare et Camus. La nuit, il devient Mr Joseph Pesci, un accro au pari qui a accumulé des milliers de dollars comme dettes. Malgré les fonds que sa riche mère Jessica Lange est prête à débourser pour qu'il puisse payer ses dettes et régler ses sérieux ennuis avec un très dangereux parieur coréen (Alvin Ing) et un habile gangster (Michael K Williams), au lieu de les rembourser, il préfèrerait parier toute cette somme sur un seul lancer de dés. Il se fiche pas mal de tout, tant qu'il arrive à ressentir cette délicieuse impression de déchéance lorsqu'il perd tout, quelles que soient les menaces de meurtre proférées contre lui, sa fille (Brie Larson) et toute sa descendance au cas où il ne règlerait pas sa dette.

Il n'y a eu aucune controverse dans ce remake de la version écrite par James Toback et réalisée par Karel Reisz en 1974. Le scénario est trop honnête et symétrique, il n'y a pas d'excitation, aucun changement étonnant ni irrationnel, et la bande son est désinvolte et sans rapport. Tout le monde a dû penser que cela marcherait, mais cela n'a pas été le cas. Si vous voulez un bon remake de James Toback, vous feriez mieux de suivre « De battre, mon cœur s'est arrêté ».

Actualités de Pari